Les Prix "Second oeuvre" et "Allées d’arbres"

Le Prix « Second œuvre » a pour objectif de mettre en valeur des travaux de conservation, de restauration ou d’adaptation respectueuse du second œuvre. Les ouvrages de second œuvre, quelle que soit leur nature (menuiseries, ferronneries, peintures, enduits, parquets, dallages, etc.) ne participent pas à la stabilité des constructions et sont la plupart du temps considérés comme de simples éléments décoratifs. Ils sont souvent, pour cette raison, les premières victimes d’opérations de réhabilitation, par ignorance, par souci d’économie ou par l’application mal comprise des exigences d’isolation. Or ils tiennent une place primordiale dans la qualité d’un patrimoine bâti. Leur modification ou leur disparition peut travestir ou trahir l’intention de leurs créateurs, voire détruire le caractère d’un bâtiment ou d’un lieu.

Le Prix « Allées d’arbres » a pour vocation d’encourager et de promouvoir des actions exemplaires de préservation, de gestion ou de recréation d’allées d’arbres. Publiques ou privées, citadines ou rurales, plantées le long de routes, de rues, de chemins ou de canaux, les allées constituent une part importante de notre patrimoine paysager, aujourd’hui de plus en plus menacé. Leur pérennité exige un suivi attentif et une large concertation entre les acteurs concernés. Elles font partie intégrante de l’identité et de l’histoire des lieux où elles sont implantées, souvent de longue date. Leur rôle dans la préservation de la biodiversité (corridor écologique et biotope) et dans la lutte contre le réchauffement climatique (couverture par la canopée) est aujourd’hui unanimement reconnu.

Les deux Prix sont soutenus resepctivement depuis leur création, en 2016,
par le ministère de la Culture (Second œuvre)
et par le ministère de la Transition écologique (Allées d’arbres).

2 articles