Historique

La source des origines
La source du Lison, rivière franc-comtoise, est à l’origine de la création de la SPPEF. En 1899, face à la menace de la destruction de ses cascades au profit d’une conduite forcée, les habitants de Nans-sous-Sainte Anne firent appel à leur député, Charles Beauquier. Ils engagèrent deux procès avant une victoire définitive devant les tribunaux en 1902. Afin de conforter ce succès, Charles Beauquier fit voter en 1906 la première loi sur la protection de l’environnement, dite loi Beauquier.
Dans l’intervalle, Charles Beauquier avait créé en 1901 la Société pour la Protection des Paysages de France (SPPF), avec les poètes Jean Lahore et Sully Prud’homme.

De la SPPF à Sites & Monuments
La dénomination de l’association a évolué au fil du temps : la Société pour la Protection des Paysages de France (SPPF) fusionne en 1955 avec la Société pour la Défense de l’esthétique générale de la France (SDEGF) : elle prend alors le nom de Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France (SPPEF). Depuis 2011, elle a progressivement pris comme nom d’usage celui de sa revue : Sites & Monuments. Les nouveaux statuts, attendus en 2021, devraient entériner juridiquement l’adoption de la dénomination « Sites & Monuments » en remplacement de SPPEF.

Douze présidents depuis 1901 :

  • Sully Prudhomme (1901) ;
  • Charles Beauquier (1901 - 1916) ;
  • Honoré-Joseph Cornudet (1916 - 1930) ;
  • Jean Boivin-Champeaux (1930 - 1952) - en parallèle à la SDEGF (1930 - 1954) ;
  • Henri Texier, fondateur (1930 -1952) ;
  • Jean Boivin-Champeaux (1952 - 1954)
  • Jacques de Maupeou (1954 - 1963) ;
  • Jean-Paul Palewski (1963 - 1976) ;
  • Jacques Silvestre de Sacy (1976 - 1993) ;
  • Paule Albrecht (1993 - 2011) ;
  • Alexandre Gady (2011 - 2019) ;
  • Julien Lacaze, depuis 2019.

Quelques présidents emblématiques

Sully Prudhomme

Sully Prud’homme fût le premier président de l’association

Charles Beauquier

Charles Beauquier, député du Doubs lui succéda de 1901 à 1916

Jacques de Maupeou

Jacques de Maupeou, sénateur de la Vendée, fut le cinquième président de la SPPEF (1954-1963). Il s’illustra comme rapporteur au Sénat de la loi Malraux du 4 août 1962 sur les secteurs sauvegardés.

Jacques de Sacy

Historien d’art, Jacques de Sacy fut le septième président de l’association (1976-1993) et l’engagea, avec l‘aide de Maître Olivier Chaslot dans de nombreux combats contre les atteintes au patrimoine. C’est à lui que l’on doit la protection du quartier des Halles à Paris, à l’exception des bâtiments de Baltard dont il ne put empêcher la destruction.