Les incertitudes persistent quant au devenir de la collection de la CCI de Marseille

Musée de la CCI de Marseille. Photo DR.

La demande de notre déléguée Sandrine Rolengo, adressée au président du Grand Port de Marseille, il y a plus d’un mois, d’annuler le projet de vente aux enchères de sa collection, n’a toujours pas reçu de réponse.

Malgré les protestations nombreuses dans la presse (La Marseillaise, La Tribune de l’Art, 20minutes.fr, France Bleue, Challenges, La Provence...) et les déclarations très fermes du président de la région Renaud Muselier sur l’illégalité d’une telle dispersion, aucune décision officielle n’a été prise pour la sauvegarde de cet ensemble dans son intégrité. Il s’agit pourtant d’une collection remarquable de plus de 50 000 estampes, maquettes de bateaux, tableaux, objets d’art et d’industrie, qui était présentée (partiellement) jusqu’en 2018 au musée de la marine de Marseille, dans les espaces de la chambre de commerce.

Le palais de la Bourse de Marseille, actuel siège de la CCI, photographie de 1864, Adolphe Terris, Archives Dpt des Bouches-du-Rhône

La dispersion de ce patrimoine, intimement lié à la ville de Marseille et à son activité portuaire, serait une perte irréparable. Il devient urgent que des réponses soient apportées par la CCI en concertation, espérons-le, avec les élus et le ministère de la Culture.

Marguerite Décard et Sandrine Rolengo, déléguée de Sites & Monuments pour les Bouches-du-Rhône

Signer la pétition

Voir nos précédentes publications